Le couple et la sophrologie

Le couple et la sophrologie

La femme, l’homme, le couple en mutation

La femme, l’homme, le couple en mutation

Choisir de s'engager dans la quête de l'unité

Désirant cultiver l’autonomie nouvellement acquise par la perte des anciens modèles amoureux, nous souhaitons rencontrer un partenaire pouvant respecter notre individualité, apprécier notre différence et répondre à nos besoins vitaux de liberté et d’espace tout en espérant que ce partenaire puisse nous accompagner, nous soutenir et nous sécuriser dans les moments difficiles.

Ces questionnements vont commencer au moment où nous désirons fonder un couple puis une famille et se poursuivront avec le temps.

S’engager sur ce chemin exige des qualités particulières puisqu’il s’agit d’entrer dans un processus d’éveil et d’actualisation avec tout ce que cela implique de déconditionnement, de lâcher prise et d’acceptation de soi.

La première condition pour s’engager sur cette voie, c’est de le vouloir, c’est-à-dire volontairement choisir de s’engager dans cette quête de notre unité.

Pour faire face à toutes les difficultés du quotidien, nous enfouissons plein d’émotions, de frustrations. Les angoisses surviennent comme de gros nuages noirs, le stress s’installe et le sommeil devient notre pire ennemi.

Choisir de s'engager dans la quête de l'unité

Désirant cultiver l’autonomie nouvellement acquise par la perte des anciens modèles amoureux, nous souhaitons rencontrer un partenaire pouvant respecter notre individualité, apprécier notre différence et répondre à nos besoins vitaux de liberté et d’espace tout en espérant que ce partenaire puisse nous accompagner, nous soutenir et nous sécuriser dans les moments difficiles.

Ces questionnements vont commencer au moment où nous désirons fonder un couple puis une famille et se poursuivront avec le temps.

S’engager sur ce chemin exige des qualités particulières puisqu’il s’agit d’entrer dans un processus d’éveil et d’actualisation avec tout ce que cela implique de déconditionnement, de lâcher prise et d’acceptation de soi.

La première condition pour s’engager sur cette voie, c’est de le vouloir, c’est-à-dire volontairement choisir de s’engager dans cette quête de notre unité.

Pour faire face à toutes les difficultés du quotidien, nous enfouissons plein d’émotions, de frustrations. Les angoisses surviennent comme de gros nuages noirs, le stress s’installe et le sommeil devient notre pire ennemi.